loading

Content

Fabienne Bertschinger, Niederweningen

125 ans des trains de la Schynige Platte et de la Wengernalp

En 1893 débutait l’exploitation des chemins de fer à crémaillère de l’Oberland bernois, la Schynige Platte et la Wengernalp. Les feuilles miniatures des deux timbres spéciaux représentent un carnet de voyage du temps jadis.

La ligne Wengernalp mène de Grindelwald et Lauterbrunnen à la petite Scheidegg jusqu’au proche panorama montagneux 
offrant à voir l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. En hiver, elle est l’artère vitale du domaine skiable de la Jungfrau entre Grindelwald et Wengen. Au départ de Wilderswil, la ligne Schynige Platte serpente jusqu’à une altitude de 1967 mètres pour atteindre la plateforme panoramique du même nom, un sommet de la tradition suisse.


Les deux lignes utilisent le même système de crémaillère, mais la ressemblance s’arrête là. Aujourd’hui, la Schynige Platte fonctionne quotidiennement avec des locomotives et wagons d’époque; même les billets ont un format respectueux de la tradition. La ligne Wengernalp, en revanche, sert de liaison vers la Jungfrau, plus haute gare d’Europe (Top of Europe), grâce à ses automotrices panoramiques à l’allure résolument moderne.


Les timbres spéciaux sont disponibles en deux feuilles miniatures formant, une fois réunies, un carnet de voyage: placées l’une à côté de l’autre, elles semblent maintenues par des anneaux. À l’arrière-plan s’étend le panorama sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Sur les timbres eux-mêmes , les deux chemins de fer sont représentés de manière réaliste et picturale.

Jürg Freudiger