loading

Content

Terminus: Berne

Pour finir en beauté, l’ultime voyage de la série de timbres-poste ordinaires «Gares suisses» nous conduit dans la capitale, et plus précisément à la gare principale de Berne, inaugurée en 1860 puis une seconde fois en 1974 au terme d’importants travaux de rénovation.

Son rôle de gare CFF, BLS et RBS (ligne ferroviaire à voie étroite du Regionalverkehr Bern-Solothurn), mais aussi de nœud de correspondance du réseau RER régional font de la gare principale de Berne la deuxième plus grande gare suisse après celle de Zurich. En 1860, une gare terminus a d’abord vu le jour dans la capitale avant d’être transformée en gare de passage en 1891. Après de nombreuses années de débat, la gare a été rénovée dans les années 1970. Toutefois, accueillant chaque jour ouvrable près de 270 000 voyageurs, l’édifice en béton armé dont une partie est recouverte de verre a atteint ses limites.

Au début des années 1990, une nouvelle entrée principale a donc été construite et une place de la gare majoritairement piétonne a été aménagée entre 2007 et 2008, notamment avec une verrière. Cette œuvre, connue sous le nom de «Baldaquin» car elle surplombe une bonne partie de la place, constitue le nouvel emblème du côté ouest de la vieille ville. De là, nous pouvons observer l’imposant bâtiment de la gare que Marc Weller a mis en scène de manière spectaculaire sur le timbre. En reproduisant ce bâtiment, le graphiste était dans son élément.

Jürg Freudiger