loading

Content

Ferdinand Hodler, †

Un peintre suisse précurseur

À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Ferdinand Hodler (1853–1918) est émis un timbre spécial illustré par l’un des paysages si particuliers du peintre. Il s’agit du «Lac de Thoune avec réflexion symétrique», une œuvre datant de 1905.

Le peintre suisse le plus connu du 
XIXe siècle a passé à Berne une enfance misérable, marquée par les coups du sort. Après des études à Thoune et quelques emplois occupés à Genève, Ferdinand Hodler commence à exposer seul au milieu des années 1880. Par la suite, il développe son propre style, qui le fait connaître dans le monde entier. Le peintre privilégie les compositions mettant en évidence un certain ordre naturel: des arbres au bord d’un chemin, des nuages et des montagnes, des groupes de personnages. Il organise ses sujets en motifs parallèles, soulignant ainsi symétries et redondances. Le tableau «Lac de Thoune avec réflexion symétrique», 
que possède le Musée d’art et d’histoire de Genève, représente parfaitement cette phase de la production artistique du peintre. 
L’artiste acquiert une grande notoriété en 1891 avec son tableau «La Nuit», consacré au sommeil, à la mort et à la sexualité, et qui fait scandale à l’époque. On peut le considérer comme l’un des peintres européens les plus influents de son temps, au plus tard depuis son succès à l’Exposition universelle de Paris en 1900. Ses œuvres tardives se distinguent par des traits rappelant l’impressionnisme.


Jürg Freudiger

Expositions


Les Musées d’art et d’histoire de Genève célèbrent le centième anniversaire de la mort de Hodler par une série de manifestations égrenées sur toute une année. En collaboration avec le Kunstmuseum de Berne, les musées genevois proposent en outre la rétrospective «Hodler//Parallélisme», qui peut être découverte du 20 avril au 
19 août au Musée Rath de Genève, et du 14 septembre 2018 au 13 janvier 2019 au Kunstmuseum de Berne.