loading

Content

Gion Fry, Zurich

Qui si parla italiano

L’association Pro Grigioni ltaliano (Pgi), fondée en 1918 à Coire, s’est donné pour mission de promouvoir les valeurs et la culture de la population italophone du canton des Grisons. 
À l’occasion de son centenaire paraît une carte postale illustrée affranchie.

Quatre vallées, 15 communes et 53 villages: près de 24 000 personnes parlent italien dans le canton des Grisons. La moitié d’entre elles environ vivent dans les vallées parfois très éloignées l’une de l’autre de Poschiavo, de Bregaglia, de Mesolcina et de Calanca, et se décrivent volontiers comme «la minorité de la minorité». Les Grisons constituent le seul canton trilingue de la Suisse. C’est la raison pour laquelle, mais aussi parce que ses contours rappellent ceux du pays, on le surnomme parfois «la petite Suisse».


Les activités de la Pgi s’appuient sur une convention de prestations conclue avec le canton des Grisons. L’association s’investit pour la sauvegarde, la défense et l’acceptation de la région linguistique italienne ainsi que pour la cohésion de la population italophone du canton. Ses activités comprennent des événements culturels, des publications et des services de conseil.
Au recto de la carte postale illustrée affranchie arborant les couleurs de la Pgi, on trouve une représentation du canton des Grisons: les régions 
dans lesquelles on parle italien sont marquées en couleur. Au verso se trouvent 
les jolis noms des 53 villages grisonnais italophones.

Jürg Freudiger