loading

Content

Diego Balli, Stans

125 ans du funiculaire du Stanserhorn

Construit par des pionniers du rail d’altitude, le funiculaire électrique du Stanserhorn a été inauguré en 1893. Il est toujours en usage sur ce qui était sa première section d’origine. Cette longévité n’était-elle pas une raison suffisante pour créer un timbre-poste spécial consacré au 125 anniversaire du funiculaire?

De Stans, on atteignait le Stanserhorn et ses 1850 mètres d’altitude en 45 minutes, il y a 125 ans, avec une inclinaison maximale de 63% et en franchissant trois sections. Les freins à sabots du funiculaire étaient à cette époque une nouveauté mondiale. Ils assuraient qu’en cas de rupture du câble, la cabine s’arrime automatiquement aux rails. Ce système révolutionnaire, toujours utilisé aujourd’hui, a été copié maintes fois par la suite. Les deuxième et troisième sections du funiculaire ont été remplacées par un téléphérique en 1975, qui a lui-même cédé la place en 2012 au téléphérique Cabrio, encore une première planétaire! Ce mariage unique de nostalgie et de futurisme se retrouve sur la feuille miniature imaginée par Diego Balli. L’artiste, originaire de Stans, s’est inspiré d’anciennes affiches touristiques de Suisse pour leurs couleurs gaies et rafraîchissantes. L’association d’une représentation graphique et picturale donne naissance à un paysage qui n’existe pas dans la réalité, mais qui restitue bien, sous une forme comprimée, l’impression des voyageurs lorsqu’ils montent au Stanserhorn.

Jürg Freudiger