loading

Content

Une valeur ajoutée pour tous

En matière d’engagement social et culturel, la Poste mise sur une forte interconnexion. Elle ne se considère pas uniquement comme donatrice, mais crée, grâce à son soutien, une valeur ajoutée effective pour les projets correspondants. Les partenaires tout comme la société peuvent ainsi en tirer parti.

Lier utilité et soutien

Avec l’émission de timbres-poste spéciaux avec surtaxe, la Poste soutient des fondations de renom et des projets à but culturel ou social en jouant un rôle décisif de levée de fonds, tout en délivrant leur message au public.

Un exemple tout récent: le timbre-poste avec surtaxe en faveur des victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance et de placements extrafamiliaux. Aujourd’hui, les milieux politiques et économiques se penchent sur l’histoire de ces victimes. Avec l’émission d’un timbre-poste spécial avec surtaxe, la Poste contribue de façon notable à l’information du public et aux débats sur ce sujet. Les recettes complémentaires provenant du timbre-poste spécial sont versées à un fonds d’aide immédiate au bénéfice des personnes concernées. 

En plus des timbres Pro Patria, le présent numéro de La Loupe contient des timbres-poste spéciaux avec surtaxe en faveur de la fondation Pro Senectute.

Petits montants, grands effets – le fonds en timbres de la Poste

Pour que d’autres organismes et institutions à but culturel et/ou social puissent profiter des fonds de contribution ou de soutien, un montant spécifique issu des ventes de timbres avec surtaxe est attribué au fonds en timbres pour l’engagement culturel et social. Des montants apparemment petits peuvent aussi avoir de grands effets.

C’est ce que prouve l’exemple du cirque-théâtre Wunderplunder, qui fait revivre à tout un chacun l’esprit du cirque. En effet, ici, tous deviennent des artistes. Le Wunderplunder n’a pas de programme défini. Chaque semaine est unique: on n’a que faire de la pression liée à la performance et de la détection précoce ou de la promotion des talents. Ici, l’individu, peu importe son âge, et son souhait d’être une fois dans sa vie un artiste de cirque figurent au premier plan.

Mais que serait un cirque sans chapiteau? Grâce au généreux soutien du fonds en timbres pour l’engagement culturel et social, le cirque Wunderplunder a pu faire l’acquisition du nouveau chapiteau dont il avait tant besoin. L’histoire du cirque Wunderplunder, qui dure depuis plus de 30 ans, peut ainsi se poursuivre. Actuellement, le fonds en timbres soutient les organismes et projets suivants:

  • Continuité de la plateforme d’informations humanrights.ch
  • Cirque d’enfants Robinson
  • Limita – centre de conseil pour la prévention de l’exploitation sexuelle pour les jeunes handicapés mentaux
  • Swiss Music Archives – collection et recherche sur la culture pop en Suisse


Kurt Strässle

Vous trouverez des informations complémentaires sur le fonds en timbres ici.