loading

Content

Arnold & Braun Grafik Design, Lucerne

Nostalgie avec panorama

Quand la ligne Brienz Rothorn (BRB) entre en service en 1892 après seulement 15 mois de construction, c’est le chemin de fer à vapeur le plus haut du monde. La fascination reste intacte aujourd’hui.

Pas moins de 640 personnes, principalement des Italiens, ont participé à la construction de ce chemin de fer unique. L’étonnante différence de hauteur impressionne: sur un trajet de 7,6 kilomètres seulement, une heure suffit à relier Brienz (566 mètres d’altitude ) au vertigineux sommet du Rothorn, à 2244 mètres d’altitude. Ce sont ainsi pas moins de 1678 mètres de dénivelé parcourus. La pente est donc considérable et tout aussi impressionnante. Elle est en moyenne de 224 mètres par kilomètre, et ce sont 250 mètres par kilomètre à l’endroit le plus pentu. Cela signifie que la pente est de 25 mètres sur une distance de 100 mètres! 
Le timbre-poste spécial pour ce 125e anniversaire montre le numéro 5, une locomotive de première génération. Elle a été construite en 1891-1892 par la Fabrique suisse de locomotives et de machines de Winterthour. Après des transformations en 1935-1936 et en 1990, elle est encore utilisée à ce jour. Ainsi, 300 kilogrammes de charbon et 2000 litres d’eau sont nécessaires pour effectuer un trajet aller-retour entre Brienz et le Rothorn. 


Les concepteurs de ce timbre-poste spécial n’ont pas hésité à représenter au premier plan la suie et les fumées grasses dégagées par ce chef d’œuvre de la mécanique. La marge montre une voiture rouge typique de la BRB. En arrière-plan, on aperçoit la vue sur le panorama des montagnes – en cas de visibilité idéale, on peut apercevoir plus de 693 sommets alpins depuis le Rothorn.

Jürg Freudiger