loading

Content

Simon Hofer, Berne

Attraction irrésistible

C’est indiscutable: les jeunes mammifères déclenchent bien des cris d’adoration. Cela vaut aussi pour les rejetons d’espèces en danger ou même disparues.

Disparue: la loutre


Initialement, la loutre peuplait les rives de presque toutes les eaux suisses. Elle a longtemps été chassée de façon intensive et a disparu au début du siècle dernier. Pour qu’elle revienne naturellement depuis les zones frontalières ou qu’elle soit réintroduite avec succès, il faudrait une renaturation des cours d’eau – dans le Mittelland en particulier.




Vous trouverez des informations complémentaires sur la loutre chez notre partenaire WWF Suisse ici.

Plus que discret: le lynx


Le lynx a été réintroduit en Suisse en 1971. Cet animal peut aussi survivre dans un paysage de cultures intensives grâce à son extrême discrétion. Des populations stables ont pu s’installer dans le nord-ouest des Alpes et dans le Jura en particulier. La Suisse assume une responsabilité particulière dans la préservation de cette espèce dans l’espace alpin.




Vous trouverez des informations complémentaires sur le lynx chez notre partenaire WWF Suisse ici.

Capable de s’adapter: le loup


Ses proies naturelles étant chassées par les hommes, le loup a été contraint de s’attaquer au bétail, ce qui a entraîné sa persécution puis sa disparition de Suisse vers la fin du XIXe siècle. Depuis 1995, des loups en provenance d’Italie et de France viennent régulièrement s’installer, et depuis 2012, des portées voient le jour chaque année dans la meute du Calanda, dans les Grisons.




Vous trouverez des informations complémentaires sur le loup chez notre partenaire WWF Suisse ici.

Prêt à immigrer: l’ours

Presque cent ans après sa disparition, un ours brun traverse presque chaque été les vallées alpines suisses depuis 2005. Ces animaux proviennent des régions entre l’Autriche, l’Italie et la Slovénie. Leur présence n’est que rarement remarquée, car les ours se révèlent de discrets voisins. La chasse et la disparition de son habitat avaient presque entièrement fait disparaître cet animal pourtant très répandu autrefois.




Vous trouverez des informations complémentaires sur l’ours chez notre partenaire WWF Suisse ici.

Jürg Freudiger

Frappant

Simon Hofer, concepteur bernois, a mis en scène ces bébés animaux et a délibérément intégré un effet de sympathie. L’animal se situe en premier plan, et les arrière-plans unicolores renforcent l’effet accrocheur

Simon Hofer, né le 9 juillet 1975, est un penseur et concepteur créatif avec un sens marqué des idées et concepts originaux et sortant de l’ordinaire. Auparavant Art Director dans des grandes agences de Berne, il est aujourd’hui et depuis 2008 Creative Director de sa propre entreprise, SIMONHOFER Creative GMBH à Berne: simonhofer.ch