loading

Content

Lorsque le fromage crée la bonne humeur

Les montagnes, le chocolat et les banques font partie des premières choses qui viennent à l’esprit des étrangers lorsqu’ils pensent à notre pays. Une deuxième association d’idées les suit cependant de près, c’est le fromage. Quiconque a déjà dégusté une fondue dans une buvette d’alpage connaît la bonne humeur que ce plat partagé fait régner.

L’origine du plat national suisse est controversée, mais une chose est sûre: la fondue vient des Alpes occidentales. La Savoie revendique son invention, tout comme le Piémont (où on la prépare évidemment avec de la truffe). L’écrivain Jean-Jacques Rousseau associait la fondue à la région située autour de Genève. La plus ancienne recette suisse date de 1699; elle a été rédigée en allemand. Toutefois, ce n’est que quand la fondue a fait son entrée dans le livre de cuisine de l’armée, dans les années 1950, qu’elle est devenue un véritable symbole national.

La feuille spécialement créée en l’honneur de ce morceau d’Helvétie contient deux motifs, «Caquelon» et «Fromage», ainsi que la liste des ingrédients nécessaires. L’ambiance évoque la terrasse d’une buvette d’alpage: la table de bois au beau milieu d’un écrin de montagnes, le caquelon, les ingrédients, et enfin les couleurs chaudes et bien rustiques. Observer cette feuille, c’est être immédiatement plongé dans une atmosphère joyeuse et avoir presque l’impression d’en humer la familière odeur.

Jürg Freudiger