loading

Content

Cochon porte-bonheur

Vous vous apprêtez à envoyer des bons vœux à l’occasion d’un anniversaire, d’un mariage ou d’un examen à passer? Eh bien désormais, un cochon porte-bonheur est à votre disposition pour accompagner votre message sous la forme d’un timbre-poste spécial. Doté d’un format original et d’un papier duveteux, il portera bonheur à son destinataire et lui fera plaisir.

Mais pourquoi donc le cochon est-il synonyme de bonne fortune, alors qu’il est par exemple considéré comme impur, méprisable et même scandaleux dans certaines cultures orientales? L’hypothèse la plus vraisemblable trouve son explication dans un usage remontant au Moyen Âge: lors de tournois traditionnels, le plus mauvais des participants récoltait non seulement sarcasmes et moqueries, mais aussi très souvent un porcelet en guise de lot de consolation. Ce qui lui portait bonheur, car le cochon était un animal particulièrement précieux à l’époque: il ne coûtait pas cher en fourrage, avait beaucoup de petits et pouvait être bouchoyé jeune, ce qui permettait par exemple de nourrir une famille nombreuse pendant tout l’hiver.

Selon la créatrice du timbre, Janine Wiget, le Cochon porte-bonheur est tout aussi efficace en petit format, avec sa forme sobre et simple et ses couleurs vives. Arborant une expression de satisfaction – heureux d’être au monde –, il communique des sentiments de joie, de bonheur et de chance. Le mode de fabrication particulier du timbre y contribue aussi, car il est imprimé sur un papier floconné spécial au toucher duveteux.

Jürg Freudiger