loading

Content

Conception: unikum graphic design, Bern. © Poste Suisse SA

150 ans de la CRS: pour plus d’humanité

La Croix-Rouge suisse (CRS) a été fondée le 17 juillet 1866 à Berne, répondant à l’appel d’Henry Dunant, qui préconisait de se préparer, en temps de paix déjà, à soigner les soldats blessés pendant la guerre. La CRS remplit toujours ce mandat aujourd’hui, auquel sont venues s’ajouter de nombreuses autres missions.

A la formation de volontaires pour le service sanitaire de l’armée sont venus s’ajouter la formation de professionnels de la santé chargés des soins aux malades en temps de paix, puis l’assistance aux personnes en difficulté, les soins à domicile, plusieurs services d’assistance, le service de transfusion sanguine, la formation aux premiers soins, le centre de sauvetage, l’aide aux réfugiés et aux demandeurs d’asile, les opérations de secours après des catastrophes et la coopération au développement.

Avec 500 000 membres et 73 000 bénévoles, la CRS est aujourd’hui la plus grande organisation humanitaire de Suisse. Elle est présente et active dans La Croix-Rouge suisse (CRS) a été fondée le 17 juillet 1866 à Berne, répondant à l’appel d’Henry Dunant, qui préconisait de se préparer, en temps de paix déjà, à soigner les soldats blessés pendant la guerre. La CRS remplit toujours ce mandat aujourd’hui, auquel sont venues s’ajouter de nombreuses autres missions. 150 ans de la CRS: pour plus d’humanité Timbre-poste spécial 150 ans Croix-Rouge suisse tout le pays avec ses 24 associations cantonales, ses cinq organisations de sauvetage, ses institutions et son secrétariat.

Engagement bénévole
La Croix-Rouge ne peut pas exister sans ses bénévoles. 73 000 personnes, soit près de 1 % de la population, se mettent au service de leur prochain en Suisse. Un dixième d’entre elles font partie de la Croix-Rouge Jeunesse. Ces bénévoles s’engagent en faveur des personnes âgées ou à mobilité réduite, des familles et des enfants ou encore des personnes issues d’autres pays et cultures au sein des associations cantonales de la Croix-Rouge. En outre, ils font partie des organisations desauvetage, prodiguent des premiers soins et fournissent des services sanitaires lors d’événements.

Le travail des bénévoles est soutenu par différents ambassadeurs de la Croix-Rouge, notamment le rappeur Greis, qui leur a dédié un morceau. «Ce qui compte, ce n’est pas ce que tu reçois, mais ce que tu donnes», rappe-t-il dans sa chanson. Et pourtant: ceux qui donnent reçoivent en retour, comme un bénévole du service de transport le confirme: «Ma récompense, c’est d’une part l’immense gratitude des personnes que je transporte et, d’autre part, les discussions passionnantes que je peux avoir avec elles.»

Beat Wagner, responsable de la communication, Croix-Rouge suisse